Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Solitaire du Figaro 2014 - Retour sur la course

le 02/07/2014

Exceptionnel Charlie! 
Il aura fait une course exceptionnelle s'imposant désormais comme un grand nom de la voile en solitaire.

Rythmé par la régularité, Charlie a su tirer son épingle du jeu dans chaque situation. Les vents imprévisibles : tantôt forts, tantôt instables, tantôt inexistants. Et ces courants qui vous emmènent ou vous ralentissent selon que vous arrivez avant ou après la renverse. Les zones de navigation interdites : les prend-on par le nord, par le sud ? On les voit arriver ces nuages qui aspirent l'air mais comment les contourner lorsqu'on est déjà englué ?
Autant de questions et de situations auxquelles il a su apporter les réponses les plus appropriées même après plusieurs nuits en mer où le raisonnement commence à être moins sûr.

Sa quatrième manche aura été forte en rebondissements. Après avoir pris un départ incroyable aux Sables d'Olonne, Charlie s'est retrouvé au petit matin dans une zone sans un souffle d'air. Impossible d'imaginer ce qui se passe dans sa tête quand, alors qu'il mène la danse, il voit les bateaux au vent et sous le vent passer et continuer leur route alors que lui est complètement scotché. Et pourtant il l'a gardé son mental d'acier ! Il a remonté chaque concurrent un à un depuis la mer d'Iroise jusqu'à l'arrivée à Cherbourg. Il est parvenu à se reposer parce qu'il sait que la fatigue a un impact énorme sur le moral. Il sait aussi qu'il ne faut pas traîner pour arriver au Raz Blanchard (pointe du Cotentin) parce que sinon c'est risquer de se retrouver dans des courants impossibles à remonter. Il n'y aurait alors plus qu'à attendre la renverse.

Alors il a sorti la cravache ! Au près dans vent d'est d'une quinzaine de noeuds, porté par des courants favorables et par l'envie de ne pas être en reste alors qu'il a tant donné et que ce podium est à portée de main, il a poursuivi la remontée des concurrents encore devant lui. Et le spectacle est grandiose dans une flotte compacte le long des côtes normandes où les virements de bord et les croisements s'enchaînent pour prendre le contrôle des adversaires. Premier objectif : passer devant Gildas Mahe (Interface concept) qui n'est qu'à six minutes derrière lui au classement général. Et il y parvient ! Après ce n'est que du bonus, il a assuré sa place sur le podium. 

Parti de Normandie, arrivé en Normandie, il en aura porté haut les couleurs ! Une exceptionnelle 3ème place pour un coureur de 30 ans qui ne participait que pour la 3ème fois à la Solitaire du Figaro -Eric Bompard Cachemire ...

Photos