Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Tour de France à la Voile, l'étape normande - p'têt ben que ça aurait pu mieux marcher !

le 08/07/2015

Dans un paysage de carte postale Charles, Mathieu (Corruble) et Olivier (Gagliani) ont peiné pour trouver leur juste place avant-hier lors du raid entre Fécamp et Etretat. Plusieurs options étaient jouables : au plus près des côtes avec un risque important de talonnage mais avec des courants plus faibles, une option au large dans l'espoir de trouver un vent un peu plus soutenu ou la voie centriste qu'il a fallu finir par abandonner faute de réussite. Lors de ce raid, il fallait être audacieux pour avoir une chance d'être aux avant-postes.

Charles a, dès le départ, tenté l'option près des côtes pour aller chercher les fameux contre-courants. Cela s'est révélé fructueux dans un 1er temps. Puis le vent a basculé à droite et a commencé à forcir devenant beaucoup plus favorable à ceux qui avaient pris l'option du large. Ils avaient certes des courants plus forts, mais ce jour-là pour gagner il fallait faire le choix du vent ! Pour tous les équipages qui ont préféré l'option côtière (et ils étaient nombreux) il a fallu enchaîner plus d'une centaine de virements de bord avant l'arrivée à Fécamp dans une eau à marée descendante semée d'embûches. Bon nombre ont même laissé dans les profondeurs de la Manche des vestiges de leur dérive !


L'équipage du Normandy Elite Team termine le raid en 19ème position.


Les courses en stade nautique dans la rade de Fécamp ont quant à elle été très techniques : le vent instable venant du large (montant jusqu'à 22 nœuds) et la renverse de courant ont déstabilisé les équipages.


Le Normandy Elite Team, s'il n'accède pas au rond or après les phases qualificatives, se classe quand même 3ème du rond argent. Cela reste cependant insuffisant pour récupérer la place de 18ème actuellement occupée par Armor Lux d'Erwan Tabarly.


Le moral des troupes n'a pas été entamé pour autant ! Elles se sont vues remettre hier soir le prix coup de coeur de l'étape. C'est également à l'occasion de cette étape normande que le baptême du bateau a été réalisé d'une main gantée de maître par Madame Agnès POUSSIER WINSBACK - Maire de Fécamp qui a fait jaillir le champagne du premier coup. Certains superstitieux disent ça porte chance ! Croisons les doigts ….


Les bateaux font aujourd'hui route vers Pornichet où se jouera la suite des hostilités à partir de jeudi.


 

Le mot de Charles :

« Les débuts ont été difficiles. Jusqu'alors nous avons un peu joué de malchance et fait parfois des choix inappropriés. Nous repartons sur de bonnes bases à Pornichet : les soucis matériels sur le bateau sont réglés et Valentin (SIPAN) vient remplacer Olivier. Dans un rythme aussi soutenu que celui du Tour de France à la Voile, avoir du sang frais c'est une bonne chose. Je suis confiant pour la suite  


@ photo Jean-Marie LIOT

Photo