Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Douarnenez-Horta solo - C'est parti pour l'acte 2

le 10/09/2016

C'est l'heure du retour. Après 5 jours de repos à Horta, les coureurs de la Douarnenez-Horta solo sont repartis à 12h00 pour 1300 milles de course.

Une fois n'est pas coutume, des vents forts viennent perturber la tranquillité des marins. Ils n'ont peut-être pas la vigueur d'un Gaston mais ils sont suffisamment puissants pour que la Direction de course fasse le choix de dérouter les figaristes qui vont devoir aller chercher l'ile Sao Miguel comme marque de parcours. Ce détour permettra d'arriver après le gros de la dépression (et ses vents de 45 nœuds) qui ne sera plus assez puissante pour mettre en péril la sécurité des coureurs.


C'est une navigation entre le travers et le portant qui devrait mener les athlètes à Douarnenez. Les fichiers météo s'accordent pour le moment sur un vent de 15 à 20 nœuds sans zone de hautes pressions. Le retour devrait donc être plus rapide que l'aller ! Et cette chevauchée fantastique ne devrait pas permettre de créer des écarts trop importants entre les coureurs ni d'ouvrir à l'infini le champ des possibles. Il y a de fortes chances pour que la flotte reste groupée.


Sophie FAGUET sur Région Normandie est décidée à en découdre à armes égales. A l'aller elle n'a pas osé sortir le grand spi dans les vents violents au large du Portugal. Mais pour le retour, même s'il faut prendre le risque de partir au tas, elle ne laissera pas la flotte des plus audacieux la distancer de manière irrémédiable.
Elle croisera aussi les doigts pour que la courroie de l'alternateur ne la laissent pas en plan cette fois-ci. Cela lui épargnera la panne de batterie qui interdit tout recours au pilote automatique ! La dernière fois, ça a duré deux très longues journées … Deux jours de veille en fin de course : la régate s'est transformée en véritable épreuve de résistance physique !


Charlie DALIN sur Skipper MACIF qui part avec une avance en temps confortable, ne quittera jamais des yeux son objectif premier : conquérir le titre de champion de France élite de course au large en solitaire. Mais ce ne sont pas les vents forts et instables ni la longue houle générée par les vents de nord qui vont effrayer ce navigateur expérimenté !


Photos : Douarnenez-Horta solo  

 

Photo