Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Diam 24 by NET - les trimarans à la Trinité

le 14/04/2017

Aujourd'hui débute la 39ème édition du Spi Ouest France qui se déroulera sur quatre jours à la Trinité-sur-Mer. L'un des plus grands rassemblements de bateaux en France, la classe des Diam 24 a su s'y faire une place de choix. 
Et ce sont 33 concurrents qui s'aligneront au départ pour enchaîner parcours techniques et parcours côtiers dans du tout petit temps. Car pour le week-end, un généreux anticyclone a décidé de prendre du bon temps sur les côtes morbihannaises et c'est dans moins de 10 nœuds que devraient se jouer les courses cet après-midi. Les autres jours de la compétition ne s'annoncent pas beaucoup plus venteux à l'exception de samedi où un flux d'ouest de 10 à 12 nœuds devrait accompagner les équipages lors du 1er parcours côtier ! Les coureurs peuvent se préparer à quelques heures d'attente sur l'eau.

L'avis de Cédric CHATEAU - coach des bateaux Helvetia by Normandy Elite Team :

« On s'est beaucoup entraînés dans le médium mais peu dans le petit temps. Ça va donc être une occasion de se tester dans ce genre de conditions. Pour cette régate nous cherchons surtout à nous améliorer. Nous ne nous fixons pas vraiment d'objectifs en termes de résultat à part ceux de grimper dans la hiérarchie du classement amateur et d'aller chercher des équipages professionnels qui s'entraînent sept jours sur sept ».

A la barre, nous retrouvons Pauline COURTOIS sur Helvetia purple et Aurélien PIERROZ sur Helvetia blue by Normandy Elite Team. Si les formats de course ne sont pas exactement ceux du Tour de France à la Voile, ces quatre jours devraient tout de même être riches en apprentissage. En effet, les courses techniques ne se joueront pas en stades nautiques mais sur des parcours plus traditionnels dits « bananes ». Les bords seront donc plus longs et permettront aux coureurs normands de bien prendre la mesure de leur vitesse par rapport aux autres équipages. Une donnée qu'il est plus difficile d'évaluer quand les manœuvres s'enchaînent vite.

Premier signal d'avertissement à 12h00 !

Photo