Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Helvetia by Normandy Elite Team - Jullouville : variations sur un même thème

le 14/07/2017

En deux jours à Jullouville dans la Manche, les coureurs auront rencontré une palette bigarrée de conditions passant de 2 nœuds-mer plate-généreux soleil à 20 nœuds-mer formée-nuageux.  De quoi explorer l'étendue des compétences des marins engagés.
Petite sonate pendant le raid
Jeudi, les débuts du raid étaient mous ce qui n'a pas empêché un rappel général de coureurs indisciplinés qui franchissent la ligne de départ avant le coup d'envoi officiel. La 2ème fois était la bonne et les coureurs ont pu se diriger vers le phare de Granville à vitesse réduite en attendant l'arrivée d'un vent thermique qui n'a pas tardé à s'installer. Les options se dessinent immédiatement, la flotte se scindant en deux groupes aux stratégies diamétralement opposées pour aller rejoindre la bouée de dégagement. Le regroupement est inévitable par la suite jusqu'à Granville où les équipages jouent des coudes pour passer le phare. La route vers Chausey au près est longue mais les normands s'accrochent et reprennent des places sur leurs adversaires. L'envoi du gennaker entre Chausey et le Mont Saint Michel marque aussi la dispersion de la flotte alors que les deux bateaux Helvetia restent sur la même stratégie. Ils termineront la course aux 19ème et 20èmeplaces.

Mazurkas sur les stadiums
Vendredi, jour de fête nationale, c'est feu d'artifice sur l'eau ! Les équipages se battent dans un vent soutenu. Les flotteurs se soulèvent, les étraves enfournent, les virements de bord sont rapides et les bateaux filent à une moyenne de 18 nœuds. Les bateaux Helvetia purple et helvetia blue essaient de tenir bon mais le final ne sera pas à la hauteur de leurs attentes. Ils n'accèdent ni l'un ni l'autre à la super finale.

Aurélien PIERROZ - barreur d'Helvetia blue by Normandy Elite Team

"Hier on a commencé avec très peu de vent, aujourd'hui on a eu beaucoup plus d'air, les conditions étaient fortes. On a même pris des ris. Faut s'adapter ! Sur les stades nautiques on ne prend pas de super départs et sur ces bateaux là quand on ne va pas très vite, c'est dur d'accrocher les premières places. On était un peu dans le dur et derrière."

Pauline COURTOIS - barreuse d'Helvetia purple by Normandy Elite Team

"Sur le raid on était bien. On avait une bonne vitesse, on est contentes de ce qu'on a fait. Aujourd'hui c'était franchement dur sur les stadiums. On rame sur les enroulements de bouées et ça commence à tirer un peu physiquement. Sur la dernière course où on arrive nombreux à la bouée et dans le paquet on accroche Team Installux. Bon bref, la journée n'a pas été top ...".

Demain la course se poursuit dans le Morbihan à Port Crouesty. Les sportifs renoueront avec des conditions estivales, si estivales que le départ pourrait bien être retardé faute de vent.
 
Quelques images de la journée sur :
https://www.facebook.com/NormandyEliteTeam/


© photo Patrick Deroualle

Photo