Normandy Elite Team

Actualités

‹ Retour

Helvetia by Normandy Elite Team - Port Camargue le Grau du Roi- Au galop allongé

le 24/07/2017

Finies les petites brises des côtes du nord et de l'Atlantique, les équipages du Tour de France à la Voile se sont trouvés confrontés à un vent rustique venu des montagnes : une tramontane bien musclée. Les garçons d'Helvetia blue en ont fait les frais !
La baie d'Aigues-Mortes, terrain de jeu du raid

Dimanche, après avoir patiemment attendu pendant une heure que le vent ne s'établisse, les 29 équipages ont finalement pu s'élancer pour les 40 milles de raid. Les fourmis leur chatouillant allégrement les jambes, le premier coup d'envoi s'est soldé par un rappel général. Le second était le bon …

Quant à l'attente, elle a été plutôt fructueuse puisque c'est finalement dans un flux compris entre 8 et 15 nœuds que les coureurs ont pu progresser entre le Grau du Roi et Carnon plage situé de l'ouest de la Baie d'Aigues-Mortes avant de revenir sur leurs pas et de parcourir la baie en tous sens et sous un soleil de plomb.

Sur ce raid, tout était histoire de vitesse ! Il n'y avait pas de véritables coups tactiques à jouer. C'est ce qui a pénalisé les filles qui prennent un mauvais départ.

Pauline COURTOIS - barreuse d'Helvetia purple :

« Nous sommes scotchées au départ, ce qui nous fait partir avec du retard. Comme ce n'était qu'une course de vitesse, on a du mal à recoller au reste de la flotte. En plus, Noémie se retourne le pouce en cours de course. A partir de ce moment c'est devenu super difficile de manœuvrer efficacement ».

Les garçons, s'ils ne font pas d'erreurs techniques, ne parviennent pas à accélérer suffisamment pour être en tête de flotte. L'équipage est léger, c'est pénalisant dans ces conditions. Ils terminent le raid en 22ème position, deux places devant les filles.

Les filles efficaces sur les stadiums, les garçons perdent pied


Alors que Margot reprend au pied levé la place laissée vacante par Noémie, c'est ce même pied qui va faire défaut aux garçons aujourd'hui.

Le vent était annoncé très fort sur les côtes languedociennes. La direction de course a d'ailleurs avancé l'heure de début des stades nautiques pour être en capacité d'envoyer un maximum de courses avant que ce ne soit plus possible. C'est donc à 10h30 que les équipages se sont élancés.

Helvetia purple réalise ses plus belles courses depuis le début de la compétition. L'équipage se focalise sur la fluidité dans les manœuvres et joue des coups simples. Ça marche, les filles terminent 14ème.

Pour Helvetia blue, les choses ne se conjuguent pas comme il le faudrait. Dans un vent qui souffle à 15/20 nœuds en début de journée et qui n'en finit pas de monter, il devient compliqué de tenir les bateaux. Lors de la 2ème manche, alors que les hommes emmenés par Victor Migraine enroulent la bouée au vent, le bateau abat. L'accélération est impressionnante et Victor ne peut contenir le trimaran qui enfourne. Pierre Michel réalise alors une superbe figure de lancer d'équipier qui vaudra à l'équipage l'abandon de la manche, à la direction de course la manœuvre de l'homme à la mer et au radiologue le constat d'une entorse à la cheville. Plus de peur que de mal mais Helvetia blue qui ne peut courir les deux dernières courses de la journée perd gros au classement : les garçons passent 5ème au classement jeune et 21ème au classement général.

Les filles, à l'issue de cette 7ème étape, sont 25ème au général et 6ème au classement amateur à seulement deux points de Techneau.

Demain, l'heure sera au repos des guerriers et au pansage des blessures. Une journée off pour se remettre de toutes ces émotions avant de reprendre à Marseille jeudi…

© photo Jean-Marie LIOT

Photo